Les nouvelles technologies au service de l'accompagnement des personnes handicapées

Attentive aux avancées médicales, aux progrès para-médicaux, aux nouvelles technologies de la domotique et de la santé, la Fondation Jacques Chirac œuvre avec la volonté constante d'améliorer l'accompagnement proposé, dans tous les domaines.
La Fondation a donc régulièrement recours aux nouvelles technologies, afin de faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées, et d'améliorer ses prestations d'accompagnement.

 

La visioconférence

La Maison de la Fondation est équipée d’un système de visioconférence depuis le mois de janvier 2015, et la plupart des établissements seront équipés d'ici la fin de l'année 2015.

La Fondation Jacques Chirac s'est engagée dans le développement de la visioconférence dans un souci de recherche d’économies, d’amélioration des conditions de travail, de réduction des temps  de déplacement et de limitation des émissions de CO2.

La visioconférence, par liaison internet performante et sécurisée, est particulièrement efficace dans plusieurs domaines. Elle permet d'accéder plus rapidement à une première consultation d'urgence, notamment dans le secteur psychiatrique.

Salle de visioconférence La Maison de la Fondation

Bien sûr, la télémédecine, c'est-à-dire la consultation à distance par visioconférence, ne remplacera jamais les consultations en face-à-face, indispensables dans la plupart des cas. Mais la télémédecine permet d'obtenir une réponse rapide, fiable et généralement moins onéreuse. Elle représente un gain de temps pour la personne en attente de la consultation, pour le médecin spécialiste en déplacement et pour le personnel de la Fondation accompagnant la personne.

La télémédecine pourra sans doute être étendue à d’autres domaines médicaux (pré-diagnostic des soins bucco-dentaires, par exemple).

 

Si elle permet aussi de renforcer la communication entre les établissements de la Fondation, la visioconférence se révèle très utile pour les réunions institutionnelles avec des partenaires de la Fondation et les services publics.
Elle doit également pouvoir être utilisée pour faciliter la communication entre les résidants et leur famille ou représentants légaux. Elle permettra de multiplier les contacts, avec des réponses rapides, pour répondre au besoin des résidants.


Electrocardiogramme à distance

La Fondation Jacques Chirac a établi un partenariat avec le centre hospitalier d'Ussel, qui lui permet de réaliser des électrocardiogrammes à distance. Les résidents des établissements de la Fondation peuvent ainsi passer l'examen sans avoir à se déplacer à l'hôpital.
Ce partenariat améliore de façon considérable le confort des personnes handicapées suivies, tout en évitant de mobiliser des ressources humaines pour le transport.
La Fondation s'est dotée d'un électrocardiographe, et les examens sont réalisés dans chaque établissement sous la supervision des médecins psychiatres ou généralistes. Les données des tests sont envoyées au centre hospitalier d'Ussel pour y être analysées. Et les résultats reviennent par email à la Fondation.
Ce partenariat est d'autant plus bénéfique pour les résidents les plus lourdement handicapés, avec des traitements psychiatriques nécessitant des examens réguliers.

 

Autres partenariats en cours

Parmi les autres partenariats à venir, le centre hospitalier d'Ussel étudie la possibilité de s'équiper afin de pouvoir réaliser des examens et des soins dentaires sous anesthésie partielle. Actuellement, ces soins sont effectués dans la région de Clermont-Ferrand.
L'hygiène dentaire est un point crucial pour les personnes handicapées accueillies par la Fondation :  les soins et examens réalisés de façon plus régulière permettront d'améliorer leur confort de vie, notamment lors des repas.